FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE  Index du Forum FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE
Forum interactif pour enseignants PES et élèves de lycée
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion




 La connaissance non partagée n'a pas vraiment son utilité. ( D. Desbiens) 
 "Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui."  Razz  "Le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage." Razz "L'enseignant novateur, en entreprenant une démarche de projet, accepte de : 1/ gérer la complexité et l'incertitude; Razz 2/ tenir compte des besoins et des intérêts des apprenants; Razz 3/ créer les conditions permettant l'exercice d'une pensée créatrice: le travail de groupe; Razz 4/ renoncer à la situation magistrale; Razz 5/ agir comme médiateur et non comme dispensateur de savoir." Razz "Selon B. S. Bloom,  3 moments d'évaluation : 1/ en amont du projet : évaluation diagnostique; Razz 2/ au cours du projet : évaluation formative; Razz 3/ en aval du projet : évaluation sommative." Razz
Enseigner, un métier d'écoute.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> ESPACE de COMMUNICATION -> Propositions de fils de discussions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
chercheur
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20.10.11 06:59    Sujet du message: Enseigner, un métier d'écoute.

L'enseignement est traditionnellement considéré comme un métier de parole : l'enseignant énonce, explique, ré-explique et corrige. Il détient un savoir que l'élève doit acquérir grâce à une écoute attentive. Dans leurs écrits, les enseignants novateurs font apparaître une autre face du métier : le maître se met à l'écoute de l'élève. Dans ce but, il propose des situations où la parole de l'élève de manière individuelle ou colledive fait l'objet de toute son attention. Il s'agit d'écouter l'élève, pour le comprendre et l'aider mais aussi, pendant les temps d'enseignement, de favoriser l'expression du groupe pour que les élèves deviennent adeurs de leur apprentissage.  

 
Porter un regard différent sur sa pratique grâce à une relation individualisée. 
 
Face aux élèves perturbateurs, exclus des cours de manière répétitive, les enseignants ainsi que les autres partenaires éducatifs, percevant que les multiples sanctions ne favorisent généralement pas de changement de comportements proposent à ces élèves une écoute et une aide individualisées. L'objetif est d'établir un lien plus personnel avec l'élève, d'instaurer une relation de confiance entre lui et l'adulte, de le considérer comme un partenaire actif dans le traitement de ses problèmes afin de casser une dynamique négative. Ce type de relation individualisée est soit ponduel (élève exclus du cours) soit proposé à l'élève touf au long de l'année sous forme de tutorat.  
 
Le bénéfice qu'en tire l'enseignant est exprimé ainsi : « Tous les professeurs impliqués y ont appris à mieux écouter, à se maîtriser, cela a favorisé une réflexion sur une dimension différente de la relation enseignant-enseigne. » Par rapport à l'élève il s'agit de « changer de focale... de passer du groupe à l'individu et de l'individu à la personne », mais aussi, d'apprendre le resped d'autrui et « la parité ontologique ». Un constat se dégage de façon forte : un autre regard sur l'élève provoque un processus de changement, l'enseignant « se centre davantage sur la démarche que sur les résultats, vise moins à contrôler qu'à favoriser l'autonomie ». En même temps, il se questionne sur l'adaptation des pratiques mises en oeuvre : « L'enseignant a un regard différent, cela lui permet de mieux connaître la mentalité des élèves. Cela éclaire l'écart qui existe entre notre mode de fonctionnement et le leur, et alimente notre réflexion sur nos pratiques de classe : importance du non dit, exigences en matériel, lisibilité de nos consignes. Le contact personnel et les engagements qui sont pris, créent une certaine compréhension mutuelle que leurs comportements en classe n'auraient vraisemblablement pas favorisée. » 
 
 
Lorsque la relation individualisée à l'élève passe par une rencontre avec leur famille, la perception de l'élève s'affine et le questionnement sur les pratiques s'élargit : « Au cours de nos visites dans les familles, nous nous sommes aperçus que les élèves difficiles sont généralement des jeunes qui vont mal : violence familiale, problème d'identité, exclusion sociale, parfois racisme. Le rejet de l'école est une manifestation de ce mal vivre. . . Un processus de changement a été enclenché au niveau des enseignements. Comment inventer des pratiques pédagogiques nouvelles qui tiennent davantage compte du milieu familial des élèves, de leur vécu ? Comment mieux utiliser leur curiosité et leur motivation ? En bref, comment promouvoir une pédagogie différenciée qui permette aux élèves de s'approprier les savoirs, en tenant véritablement compte de ce qu'ils sont. Des pistes ont déjà été explorées dans différentes disciplines. » 
 
 

 
 
 
RECHERCHE et FORMATION N" 31 - 1999  
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20.10.11 06:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
princesse88
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 02.04.12 19:34    Sujet du message: Enseigner, un métier d'écoute.

oui l'enseignement est un métier d'écoute, il faut donner la parole à l'élève pour qu'il puisse s'exprimer librement, je croie que c'est un élément indispensable pour un bon enseignement, il faut qu'il y ait un échange réciproque, rappelons ici que les pratiques scolaires coutumières considérant l'enseignant comme seul "le détenteur du savoir" sont à revoir!!! ainsi j'ajoute que le prof doit aider l'apprenant à la bête-construction du savoir en lui donnant les pistes de recherches nécessaire pour son développement cognitif!!!! on ne demande pas d'évincer le role primordial que joue l'enseignant, mais on parle ici d'une autonomie de l'apprentissage dont l'enseignant est présent pour l'orienter !!!! transmettre aux élèves une gamme de connaissances théoriques dépourvues d'interaction, est souvent illusoire et ne peut aboutir qu'à la démotivation de l'apprenant!! du coup, nous les enseignants, avons la mission d'inculquer à nos élèves qu'ils sont des éléments actifs!! c'est le principe de la pédagogie différenciée et de bcp d'approches didactiques 

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:09    Sujet du message: Enseigner, un métier d'écoute.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> ESPACE de COMMUNICATION -> Propositions de fils de discussions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
-- Theme by ShadyNeighbor - EQ graphic from www.freeclipart.nu/ --
Theme Converted for phpBB2.0.4 by phpBB2.deTraduction par : phpBB-fr.com