FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE  Index du Forum FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE
Forum interactif pour enseignants PES et élèves de lycée
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion




 La connaissance non partagée n'a pas vraiment son utilité. ( D. Desbiens) 
 "Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui."  Razz  "Le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage." Razz "L'enseignant novateur, en entreprenant une démarche de projet, accepte de : 1/ gérer la complexité et l'incertitude; Razz 2/ tenir compte des besoins et des intérêts des apprenants; Razz 3/ créer les conditions permettant l'exercice d'une pensée créatrice: le travail de groupe; Razz 4/ renoncer à la situation magistrale; Razz 5/ agir comme médiateur et non comme dispensateur de savoir." Razz "Selon B. S. Bloom,  3 moments d'évaluation : 1/ en amont du projet : évaluation diagnostique; Razz 2/ au cours du projet : évaluation formative; Razz 3/ en aval du projet : évaluation sommative." Razz
Rufer : "Nous devons éduquer les jeunes"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> BANQUE DE TEXTES -> Textes non classés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
prof19
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2011
Messages: 186
Masculin
Point(s): 488

MessagePosté le: 25.04.11 16:33    Sujet du message: Rufer : "Nous devons éduquer les jeunes"

Au micro de FIFA.com, Wynton Rufer, récemment été élu Joueur Océanien du Siècle pour ses exploits en club et en équipe nationale. Après avoir participé à la qualification surprise des Kiwis pour la Coupe du Monde de la FIFA, Espagne 1982m revient sur la capacité du football à traiter ces problèmes de fond. 

 
Vous n'avez jamais caché vos origines maories. Avez-vous fait l'expérience de la discrimination dans votre jeunesse ?  
Il m'est arrivé de me faire traiter de "négro". Parfois, les gens n'hésitent pas à tenir des propos blessants, juste pour vous faire du mal. Heureusement, j'ai très vite appris à me concentrer sur les choses importantes. J'avais envie de réussir et je savais que, pour cela, je devais rester positif et prendre du recul. 

 
Avez-vous parfois ressenti du mépris à votre égard, d'autant qu'à l'époque, le football était encore un sport méconnu en Nouvelle-Zélande ? 
Par certains côtés, nous étions considérés comme des citoyens de seconde zone, cela ne fait aucun doute. Je pense qu'il faut utiliser son énergie de manière positive. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui, je travaille avec des jeunes. J'essaie de leur enseigner des valeurs qui leur seront utiles par la suite. 

 
Durant votre carrière, avez-vous été témoin d'actes de racisme ou de discrimination ?  
Quand nous jouions en Coupe d'Europe avec le Werder, nous avons souvent été confrontés à des banderoles très insultantes. Même en Bundesliga, j'ai vu certains stades prendre en grippe des joueurs africains. C'était un spectacle assez lamentable, il faut bien le dire. Nous avons connu pas mal de problèmes lors de nos déplacement en Europe de l'Est mais je crois que les choses ont changé. Les mentalités ont évolué et la situation me semble normalisée. J'en veux pour preuve que la Pologne comptait dans ses rangs un joueur né au Nigeria, Emmanuel Olisadebe, pendant la Coupe du Monde 2002. 

 
À titre individuel, que peut-on faire pour lutter contre le racisme ?  
Il faut que les victimes et les témoins aient le courage de se révolter. C'est un problème dont nous devons parler ouvertement. C'est en prenant la question à bras-le-corps que nous obtiendrons des résultats.  

 
Le football est-il mieux placé que les autres sports pour jouer un rôle dans cette lutte ?  
Le football est aujourd'hui le sport le plus populaire de la planète. Il tient une place importante dans la société. Nous avons vu l'année dernière en Afrique du Sud qu'il pouvait rapprocher les peuples. Je crois qu'il peut vraiment contribuer à faire avancer les choses. Les dirigeants ont mis en place des campagnes ambitieuses, basées sur le respect et la tolérance. C'est une très bonne idée.  

 
En quoi le football et la FIFA peuvent-ils participer à la lutte contre les discriminations ?  
Parler ouvertement et publiquement de ce problème, dans des interviews comme celle-ci, constitue un bon point de départ. Des joueurs comme Samuel Eto'o ont déjà eu l'occasion de s'exprimer sur la question. Il est également très important de faire preuve de la plus grande fermeté vis-à-vis de certains comportements. Nous devons éduquer les jeunes. Les footballeurs, qui jouent souvent un rôle de modèle, peuvent y contribuer. Les enfants doivent prendre conscience de leurs responsabilités, y compris au sein de leur communauté. L'idée, c'est de changer la vie des gens et de faire évoluer les choses. Le sport a le pouvoir de changer les mentalités. Il a la faculté de rapprocher les individus. Loyauté, honnêteté, fraternité, solidarité : telles sont les valeurs que nous devons promouvoir pour lutter efficacement contre la discrimination. 

 
Source : fifa.com 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25.04.11 16:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> BANQUE DE TEXTES -> Textes non classés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
-- Theme by ShadyNeighbor - EQ graphic from www.freeclipart.nu/ --
Theme Converted for phpBB2.0.4 by phpBB2.deTraduction par : phpBB-fr.com