FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE  Index du Forum FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE
Forum interactif pour enseignants PES et élèves de lycée
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion




 La connaissance non partagée n'a pas vraiment son utilité. ( D. Desbiens) 
 "Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui."  Razz  "Le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage." Razz "L'enseignant novateur, en entreprenant une démarche de projet, accepte de : 1/ gérer la complexité et l'incertitude; Razz 2/ tenir compte des besoins et des intérêts des apprenants; Razz 3/ créer les conditions permettant l'exercice d'une pensée créatrice: le travail de groupe; Razz 4/ renoncer à la situation magistrale; Razz 5/ agir comme médiateur et non comme dispensateur de savoir." Razz "Selon B. S. Bloom,  3 moments d'évaluation : 1/ en amont du projet : évaluation diagnostique; Razz 2/ au cours du projet : évaluation formative; Razz 3/ en aval du projet : évaluation sommative." Razz
Le récit (théorie)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Théorie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Empereur
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2011
Messages: 131
Masculin
Point(s): 324

MessagePosté le: 17.04.11 22:04    Sujet du message: Le récit (théorie)

Le récit : référent 
 
Un récit rapporte une succession d'événements et d'actes vécus par des êtres humains ou des êtres représentés sur un modèle anthropomorphique (animaux de la fable). Tous ces événements, actes successifs sont en corrélation et composent une même action. 
  
Tout récit comporte, selon G. Genette :  
     - une part de représentation d'actions, d'événements : c'est la narration,  
     - une autre part de représentation d'objets, de personnages : c'est la description. 

 
La succession temporelle des événements et actions se double d’un rapport de causalité. 

  
Une voix unique (le narrateur) rapporte l'ensemble des événements, toutefois elle peut rapporter ou reproduire les discours des personnages.  
  
  
SIX CONDITIONS POUR PARLER DE RECIT  
1.      Il faut qu'il y ait une succession d'événements dans le temps: au minimum deux périodes.  
2.      Il faut qu'il y ait une unité de thème, le plus souvent assurée par le(s) personnage(s) principal (aux).  
3.      Il faut que ce(s) personnage(s) subisse(nt) des transformations.  
4.      Il faut qu'il y ait unité de l'action, sinon, on a plusieurs récits.  
5.      Il ne faut pas que l'on assiste à une simple succession chronologique d'événements — comme dans la chronique ou le journal intime, qui ne sont pas des récits, au sens strict : au-delà de la succession temporelle, il existe une logique de l'histoire, une "causalité narrative".  
6.      Tout récit comporte une sorte de "morale", que celle-ci soit exprimée ou sous-entendue. On ne raconte pas "pour rien": même les faits divers de journaux ont certaines finalités — inciter à la prudence, exploiter le goût des lecteurs pour le sensationnel, amuser... Fonction symbolique donc.  
Ces critères sont énoncés dans l'ouvrage de Jean-Michel Adam, Le récit, Collection "Que sais-je?" N° 2149.  
  
 Le schéma narratif 1 
·       La situation initiale : elle correspond au début du récit. Dans cette situation initiale, le narrateur présente le cadre de l'histoire (lieux, moment) et les personnages. Le temps dominant est l'imparfait.  
·       L'évènement perturbateur : c'est le première action qui déclenche l'aventure des personnages. Il vient rompre l'équilibre de la situation initiale. Deux indices grammaticaux permettent de les repérer : il est  introduit par un indicateur de temps (<<Un jour...>>, <<Soudain...>>, <<Tout à coup...>>, etc) et le passage de l'imparfait au passé simple.  
·       Les péripéties : Série d'action ou d'aventures qui arrivent aux personnages  
  
·       L'élément de résolution : c'est une action qui permet de résoudre le dernier obstacle déclenché par l'évènement perturbateur.  
·       La situation finale : elle correspond à un retour à l'équilibre au bénéfice du héros  
  
  
L'introduction situation initiale
Le déroulement des évènements 
La conclusion
situation finale
Complication
Evènement perturbateur
Actions
Péripéties
Résolution (équilibre)
Personnages
 
Temps
(époque, moment)
 
Lieu
 
Activité(s) des
personnages
 
Evénement
imprévu
 
Action d'un personnage
(que fait le premier
personnage quiagit ?)
 
Action(s) des
autres personnages
(si tu as plusieurs
Autres personnages, tu
peux décrire
plusieurs actions)
 
Conséquences
(raconte ce que provoquent les actions des personnages)
Solution :
aboutissement du
récit ; aggravation
ou amélioration
 
Ce qui a changé
pour les
personnages par
rapport à la
situation initiale
- leur état ;
- leurs sentiments
- leurs projets
(ce que les
personnages
décident de faire à
l'avenir)
  
Le schéma narratif 2 
De plus, certaines informations supplémentaires peuvent être données en réalisant un schéma narratif de type II, plus simple, dans lequel on reprend les principaux personnages ou forces agissantes, ainsi que les piliers qui permettront la rédaction du récit: 
  • Le destinateur : c'est lui qui va pousser le héros (ou destinataire) à entreprendre les péripéties du récit, souvent en introduisant l'élément déclencheur.
  • Le destinataire, ou héros : c'est ce personnage qui, suite à l'intervention du destinateur, va faire avancer le récit, par ses actions, qui toutes tendent à obtenir ou à atteindre l'objet.
  • L'objet, ou but : c'est l'objectif final à atteindre, marquant le passage des péripéties à la situation finale. Il peut également être ce qui permet de passer de la première situation sus-citée à la seconde. Il est donc soit de nature matérielle (objet par exemple permettant de vaincre un ennemi) ou de nature narrative (par exemple, victoire sur l'ennemi).
  • Les adjuvants : ce sont ceux (ou ce qui) qui aident le destinataire à atteindre l'objet, par de grandes ou petites actions. Il peut s'agir de personnages, d'animaux ou d'objets.
  • Les opposants : à l'inverse des adjuvants, ils s'opposent à la quête du héros; mais comme eux, ils peuvent être animés ou pas.
Ce type de schéma peut se représenter plusieurs fois dans un même récit. Alors que le premier schéma narratif proposé est un plan général d'un récit, le second schéma est plus détaillé, et souvent passager. Ainsi peut-on trouver une succession de schémas de type deux dans les péripéties, ou même dans les éléments déclencheurs ou de résolution. De même le schéma narratif n'est pas soumis à la chronologie du récit qui peut commencer, dans le cas d'un roman policier, par l'arrestation, suivie du crime et se terminer par l'enquête. 
Quelle distinction entre chronologie et structure dans le récit ? 
  
La structuration du récit est essentiellement centrée autour de la mise en évidence des notions de : 
·      situation initiale 
·      élément déclencheur de l'action 
·      déroulement de l'action elle-même 
·      situation finale 
·        
La chronologie, de la même façon, participe à la mise en cohérence d'un certain nombre de critères constitutifs du récit. Les différents temps de l'étude dans la classe pourront s'organiser en fonction du schéma suivant : 
  
  
 
 
Repérage du personnage principal et de sa dénomination
 
 
 
Etude de la mise en place   des pronoms de reprise et autres substituts        
 
 
 
Approche du système d'organisation des connecteurs et des marqueurs temporels
 
 
 
Appréhension d'une logique d'enchaînement des actions ou des évènements
 
           
                                                            
                                                        
Lorsqu'on abordera la chronologie, on privilégiera une appropriation par l'action (manipulation de la langue) plutôt qu'une étude systématique. 
Le point de vue   
Le point de vue est la position qu'adopte  un narrateur pour conduire son récit. C'est l'optique que le narrateur a choisie pour présenter les éléments du récit au lecteur.   
Les points de vue peuvent varier au cours d'un même récit.   
-Le point de vue dans un récit a la 1ere personne   
Dans le récit à la 1ere personne, le narrateur est l'un des personnages de l'histoire. Il peut être le personnage principal ou un simple témoin .Le narrateur communique alors une expérience connue de lui seul.   
Le point de vue adopté dans le récit à la 1ere personne est le point de vue interne. On parle de point de vue interne dans le récit à la 1ere personne quand le lecteur partage la vision subjective des faits et les émotions du narrateur-personnage.   
Le point de vue dans un récit a la 3e personne   
*Dans le récit à la 3e personne, le narrateur peut adopter l'un des 3 points de vue suivants:   
-Le point de vue interne: Le narrateur n'est pas un personnage de l'histoire mais il communique au lecteur la vision subjective d'un personnage.   
L lecteur à l'impression de percevoir et de juger les choses et les êtres à travers le regard et la conscience d'un personnage en particulier.   
-Le point de vue externe: Les évènements, les lieux, les personnages sont vus de l'extérieur. L'action semble se dérouler devant l'objectif d'une caméra qui se contenterait de l'enregistrer. Le narrateur rapporte les faits de manière objective. Le lecteur en sait alors moins que les personnages, il ne sait pas ce qu'ils pensent.   
-Le point de vue omniscient: Les évènements sont racontés par un narrateur qui voit tout et sait tout sur tous les personnages (causes, suite des évènements, passé, avenir, pensées et sentiments des personnages).   
Source : Travail coopératif circonscription d’Altkirch 2008/2009  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 17.04.11 22:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Théorie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
-- Theme by ShadyNeighbor - EQ graphic from www.freeclipart.nu/ --
Theme Converted for phpBB2.0.4 by phpBB2.deTraduction par : phpBB-fr.com