FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE  Index du Forum FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE
Forum interactif pour enseignants PES et élèves de lycée
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion




 La connaissance non partagée n'a pas vraiment son utilité. ( D. Desbiens) 
 "Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui."  Razz  "Le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage." Razz "L'enseignant novateur, en entreprenant une démarche de projet, accepte de : 1/ gérer la complexité et l'incertitude; Razz 2/ tenir compte des besoins et des intérêts des apprenants; Razz 3/ créer les conditions permettant l'exercice d'une pensée créatrice: le travail de groupe; Razz 4/ renoncer à la situation magistrale; Razz 5/ agir comme médiateur et non comme dispensateur de savoir." Razz "Selon B. S. Bloom,  3 moments d'évaluation : 1/ en amont du projet : évaluation diagnostique; Razz 2/ au cours du projet : évaluation formative; Razz 3/ en aval du projet : évaluation sommative." Razz
Les principes de l'écriture journalistique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Théorie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Noureddine
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 709
Masculin
Point(s): 1 913

MessagePosté le: 18.02.11 14:53    Sujet du message: Les principes de l'écriture journalistique

Les principes de l'écriture journalistique 
Introduction :  
  
  
L'écriture journalistique vise à informer le lecteur, à lui proposer des éléments de réflexion sur le monde qui l'entoure, enfin à susciter son intérêt, voire dans certains cas à le divertir.  
Les différents types d'articles et leur habillage répondent à ces impératifs. 
  
La sélection et la hiérarchisation des informations et des thèmes de commentaire sont au point de départ de l'écriture journalistique.  
Elles s'opèrent en fonction de l'actualité, puisque la presse traite du présent en train de se faire, mais aussi des préoccupations du lecteur visé, selon les critères de « la loi de proximité ».  
  
Choisir une bonne titraille: Les titres constituent le premier contact entre l'article et le lecteur. Ils doivent être informatifs mais également accrocheurs voire même vendeurs. 
  
Ils permettent de classer l'article dans une rubrique, d'informer sur les thèmes qu'il aborde, d'en faciliter et d'en rythmer la lecture. 
Le bandeau, en haut de page permet le repérage de la rubrique (économie, société, faits divers, sports, etc.) 
Les titres et sous-titres livrent l'information tout en incitant à la lecture. 
Les intertitres ont pour fonction principale de relancer la curiosité du lecteur et l'inciter à poursuivre la lecture de l'article. 
  
Le chapeau  
Souvent l'article est précédé d'un texte court dont la typographie est particulière (souvent écrit en gras). Ce chapeau permet tout à la fois d'introduire et de résumer l'article. C'est dans le chapeau que vous trouvez les mots-clé qui vont être le centre thématique de votre article. 
La chute 
Les journalistes doivent soigner la fin de leurs articles de presse. Ces derniers ne doivent pas s’arrêter brusquement ou finir platement. Une chute peut être fermée ou ouverte, rigolote ou à suspens, etc. Cependant, il faut respecter le ton général de l'article. Si celui-ci traite un sujet dramatique, par exemple, il faut éviter de finir sur une chute drôle. 
La manchette  
Le haut de la page de Une s'appelle la manchette. C'est là qu'on trouve "l'état civil" du journal: son nom et son logo, la date du jour, le numéro, le prix... Dans certains quotidiens, on considère que le gros titre barrant la Une fait partie de la manchette. La manchette du Monde comporte toujours ces éléments, et aussi le nom du fondateur du journal et celui de son directeur. Seule change la partie droite de la manchette, qu'on appelle l'oreille: elle sert à annoncer le supplément du jour (économie le mardi, multimédia le mercredi, livres le vendredi, etc.)  
Tribune et sous-tribune,  
C'est l'espace le plus important. Il est situé sous la manchette. C'est un endroit de choix, où l'oeil du lecteur se pose souvent en premier. On y place donc le ou les titres importants du jour.  
Parfois, les journalistes, comme ici au « Monde », appellent cet espace "la tête". 
Ventre  
Partie située au beau milieu de la page, entre la tête (ou tribune) en haut et le pied du journal en bas.  
Ici c'est le seul article entier de la première page. 
Les appels 
Les appels du Monde sont répartis sur une ou deux colonnes, Ici sur deux colonnes, ils encadrent le centre du journal. Ils sont toujours composés d'un titre, d'un court texte et du numéro de la page où nous irons lire l'article. Ici, sur la colonne de droite, chaque appel est illustré par une photographie et chapeauté par un titre de rubrique.  
Pied de page 
Ici le début d'un article de fond dont le thème varie chaque jour.  
  
-les lois de la proximité: 
  •  Proximité temporelle : puisque la presse traite de l'actualité, l'information sur le présent et sur le futur proche est toujours prioritaire.
  • Proximité géographique : qu'on le regrette ou non, le lecteur s'intéresse davantage, à niveau correspondant, à une information qui concerne son espace proche plutôt qu'à une autre qui se situe à l'autre bout du monde. C'est ce que les journalistes nomment « le principe du mort par kilomètre».
  • Proximité sociale et culturelle : elle vient tempérer la proximité géographique. Le lecteur apprécie l'importance d'une information en fonction de sa profession, de ses attaches culturelles, de ses origines...
  • Proximité affective et psychologique : tout ce qui touche aux grands thèmes de la vie et de la mort - l'amour, le sexe, la santé, la violence, l'argent, la drogue - est ressenti comme proche par une grande majorité des lecteurs potentiels.
  • Enfin, la Proximité de notoriété des acteurs d'une information et la rareté et l'originalité de celle-ci sont des critères importants dans les choix qui sont faits.
  
-Comment écrire l’article de presse : 
  Les principes de la clarté 
  
  • Clarté du message
Tout article de presse doit être centré sur un message principal (information ou commentaire) à faire passer et un seul, et sur un angle d'attaque (une manière de présenter le message) qui servira de fil directeur.  
Il est donc impératif d'apprendre à distinguer l'essentiel de ce que l'on veut écrire de l'accessoire, et de hiérarchiser les informations dont on dispose en fonction de ce critère. 
Dans tous les cas, l'article doit répondre aux six questions de référence : qui ? Quoi ? Quand ? Où? Pourquoi ? Comment ? 
  • Clarté du langage
  
Pour que l'article soit lisible, le vocabulaire doit être accessible au lecteur. Cette notion varie évidemment selon le lectorat, donc selon l'organe de presse concerné. 
  
Dans tous les cas, l'attention au lecteur est primordiale; elle demande de se mettre à sa place à chaque instant de la rédaction et de lui expliquer tout ce qui risquerait d'être mal compris. 
  
Cette accessibilité ne doit pas se faire au détriment de la précision: le choix du mot juste est essentiel. 
De même qu'il n'y a qu'un message principal par article, il ne doit y avoir qu'une information ou idée par phrase. 
  
L'article de presse, de lecture rapide, ne se prête pas à une syntaxe trop complexe. 
  
Les articles d'information 
  
  • La brève
  
C'est l'article informatif le plus court qui puisse se concevoir en un paragraphe de 5 lignes. 
La brève n'a pas de titre, mais elle peut être précédée d'un mot repère (Étranger, Sport ...).  
  
Ses premiers mots, composés en gras, en italique ou petites capitales, doivent donc êtres particulièrement significatifs. 
  
  • Le filet
  
Article court de pure information comme la brève, il donne obligatoirement, à la différence de cette dernière, des éléments du pourquoi et du comment. 
  
Le filet eut être étendu sur 20 à 25 lignes, réparties en deux ou trois paragraphes. Il porte un titre et se voit souvent placé dans un cadre, d'où son nom.  
  
  • La mouture
  
Elle consiste à rassembler dans un seul article des informations diverses, reçues séparément, sur un événement particulier. Elle est donc une synthèse, informative et neutre, de différentes sources. La mouture peut être un article étendu en longueur. Elle peut se prêter à ce que l'on nomme un éclatement: l'article principal est accompagné d'encadrés qui viennent préciser tel ou tel aspect du sujet, rappeler un chronologie ou présenter des chiffres, sans que la clarté du message essentiel qu'il présente soit altéré. 
  
Résumé des différentes formes de l’information  
   
L'article : présente les faits de manière hiérarchisée et synthétique mais peut parfois donner lieu à des interprétations différentes selon ce que le journaliste aura choisi de mettre en lumière.  
La brève : est une information résumée à quelques lignes, courts textes sur des sujets secondaires.  
L'image (photos, dessins, cartes) : est une nouvelle visuelle. La légende explique ce que montre la photo et/ou donne une information complémentaire  
Le reportage : est une narration qui met l'accent sur un fait marquant et les personnes impliquées. le portrait des intervenants est détaillé, les propos sont cités et l'ambiance est reproduite fidèlement par le journaliste qui en a été le témoin.  
L'interview : reproduit les questions et les réponses d'un entretien au cours duquel le journaliste interroge son interlocuteur afin de mieux cerner ses opinions ou ses actes.  
L'éditorial : est un article signé qui définit ou reflète l'orientation générale du journal.  
Le commentaire : est un texte dans lequel la rédaction donne son opinion critique sur un sujet d'actualité. sa présentation peut la différencier de la nouvelle elle-même.  
L'encadré : apporte un axe d'information complémentaire que l'on veut valoriser.  
L'infographie : complète l'information ou la synthétise sous forme de graphique.  
Le billet d'humeur : est une prise de position personnelle où la forme est aussi importante que le fond.  
La caricature : est un dessin humoristique et critique lié à un fait d'actualité.  
La critique : est une appréciation, généralement signée, des spectacles, arts et lettres.  
Le fait divers : récit rapide d'un évènement dans la presse.  
La une : première page d'un journal qui présente les informations les plus importantes du jour. Elle sert à accrocher l'attention du lecteur, indique clairement le sujet d'actualité qui fera l'objet d'un développement plus précis dans les pages intérieures et les autres titres secondaires, parfois un éditorial ou une tribune libre  

_________________
A cœur vaillant rien d'impossible.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 18.02.11 14:53    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Théorie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
-- Theme by ShadyNeighbor - EQ graphic from www.freeclipart.nu/ --
Theme Converted for phpBB2.0.4 by phpBB2.deTraduction par : phpBB-fr.com