FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE  Index du Forum FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE
Forum interactif pour enseignants PES et élèves de lycée
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion




 La connaissance non partagée n'a pas vraiment son utilité. ( D. Desbiens) 
 "Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui."  Razz  "Le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage." Razz "L'enseignant novateur, en entreprenant une démarche de projet, accepte de : 1/ gérer la complexité et l'incertitude; Razz 2/ tenir compte des besoins et des intérêts des apprenants; Razz 3/ créer les conditions permettant l'exercice d'une pensée créatrice: le travail de groupe; Razz 4/ renoncer à la situation magistrale; Razz 5/ agir comme médiateur et non comme dispensateur de savoir." Razz "Selon B. S. Bloom,  3 moments d'évaluation : 1/ en amont du projet : évaluation diagnostique; Razz 2/ au cours du projet : évaluation formative; Razz 3/ en aval du projet : évaluation sommative." Razz
Classes de mots

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Le français dans les règles ...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
prof19
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2011
Messages: 186
Masculin
Point(s): 488

MessagePosté le: 15.01.11 08:38    Sujet du message: Classes de mots

Types de mots 
Définition 
Classement 
Exceptions/ Pièges 
Déterminants 
1. Mot qui est le plus souvent en début de groupe
Réduire à « mot qui précède le nom empêche de traiter des cas comme « le plus petit instrument de musique »
 
2. On affine la description selon la morphologie et le sens
Les séries ont un point commun : les déterminants varient en genre et nombre selon le sens du nom.
 
3. Le choix des déterminants est important dans la construction d’un texte.
·   Le déterminant indéfini permet d’introduire la 1ère mention qui n’est pas encore connue
Ex : un individu s’est présenté devant la porte 
Ex : quelques poissons flottent sur l’eau 
  ·   Le déterminant défini permet de d’introduire les substituts de la 1ère mention et de donner une référence connue.
 
·   Parfois, les déterminants indéfinis ont un rôle anaphorique qui leur permet de renvoyer à des référents connus.
Ex : j’ai planté des arbres. Certains pommiers sont malades. 
 
1. Articles définis : le, la, les, l’
·      Ils ont une morphologie commune
·      Soit utilisés devant un nom connu (défini)
Ex : la poule a pondu un oeuf 
·      Soit utilisés pour une valeur générale qui désigne une classe
Ex : le chat est un félin 
  2. Articles indéfinis : un, une, des
·      Morphologie commune pour le singulier
·      Soit utilisés devant un nom inconnu
Ex : une femme est sortie de la pièce 
·      Soit utilisés pour une valeur générale
Ex : un chat à 4 pattes 
  3. Déterminants ou adjectifs démonstratifs : ce, cet, ces…
·      Morphologie commune
·      Valeur de désignation au sens propre (geste du doigt)
·      Valeur de référence au sens figuré (sujet déjà abordé dans le texte)
 
4. Déterminants ou adjectifs possessifs : mon, ma, tes…
·      Forme apparentée en fonction des groupes
·      Valeur de marquage de l’appartenance
 
5. Déterminants indéfinis ou adjectifs indéfinis
·      Quantifiants (info sur la quantité donc incluant les adjectifs numéraux)
Ex : aucun détail ne m’échappe ! 
Certaines précisions sont demandées ·      Qualifiants dont beaucoup doivent être précédés d’un article comme un ou autre
Ex : Tel père, tel fils ! 
Ex : il porte le même pull que moi 
   
1. Des, quand 
C’est l’article contracté de l’article défini de+les
 
2. Un peu
Adverbe car il est difficile d’isoler « un » du reste de l’expression sans perdre le sens
 
3. Il est possible de cumuler les déterminants
Ex : mes 3 notes étaient bonnes  
=> possessif + numeral  
4. Déterminant indéfini complexe
Ils ont l’apparence de noms sans en être
 
Ex : le jardinier a fait un tas de feuilles 
=> on peut dessiner le tas et le mettre au pluriel  
Ex : j’ai un tas de problèmes 
=> c’est impossible à dessiner et on peut le remplacer par beaucoup de, plusieurs.  





Type 
Définition 
Classement 
Exceptions / Pièges 
Pronoms 
Il occupe la place d’un groupe nominal dans un rôle :
 
· De substitut
Pour éviter la reprise
Ex : repérez les déterminants et classez-les.
 
· Qu’aucun autre groupe nominal ne peut directement occuper
Ex : que comptes-tu faire ? 
=> impossible à remplacer par Travail comptes-tu faire sauf si on rajouter un déterminant interrogatif pour quel travail…
1. Pronoms démonstratifs : ce, ça, cela, celui, celle, ceux, celles +-ci, +-là
 
2. Pronoms possessifs : le mien, la mienne…
 
3. Pronoms indéfinis : certains, plusieurs, chacun, tout….
·        Pour faire la différence entre déterminant et pronom, il faut faire attention à l’emploi.
Ex : plusieurs étudiants ont été déconcertés => déterminant 
Ex : j’ai acheté des fruits. Plusieurs sont abîmés. =>pronom 
  4. Pronoms personnels
·      Sujet : je, tu, il
·      Complément direct : le, la, les, l’
·      Complément indirect : lui, leur, en, y
·      Soit l’un soit l’autre : me, te, se, nous, vous
·      Formes disjointes : moi, toi, lui, elle(s), eux, soi
 
5. Pronoms relatifs : qui, que, quoi, lequel, auquel, duquel, dont, où
·        Permet la construction d’une proposition relative avec reprise du nom sans répétition. Il a donc un rôle de reprise anaphorique d’un élément nommé avant.
·        Il faut tenir compte de leur emploi et de leur sens pour les repérer.
Ex : je connais la personne qui est venue
=> pronom relatif en relation avec l’antécédent nominal « la personne »
Ex : qui est venu ?
=> pronom interrogatif.
 
6. Pronoms interrogatifs : qui, que, quoi, lequel, duquel, auquel, quel
·        Il prend la place que devrait occuper un GN que l’on ne peut encore nommer ou produire.
·        Les formes composées (chez qui, sur lequel) sont aussi des pronoms interrogatifs
 
7. Adverbes interrogatifs : quand, où, comment, pourquoi…
·        Ils ne sont pas considérés comme des pronoms interrogatifs à cause des groupes qu’ils peuvent remplacer (= substitution)
Ex : quand viendras-tu ?
=> Induit une réponse du type « tu viendras demain, alors ». Or, demain ou alors sont des adverbes. Même si on peut répondre « tu viendras un autre jour » qui changerait la nature du pronom, le raisonnement appliqué spécifie que lorsque la substitution peut se faire par un adverbe alors elle est prioritaire.
1. Déterminant relatif apparenté à un pronom : lequel et ses variantes
Ex : D’accord pour un RDV à l’hôtel avec Paul, lequel nous rejoindra vite.
=> Déterminant relatif portant sur un nom propre
Ex : il a emprunté le livre sur lequel tu voulais faire ton exposé.
 
2. Déterminant interrogatif apparenté à un pronom
Ex : quelle série préfères-tu ?
=> déterminant interrogatif portant sur le nom série
Ex : quel est le résultat ?
=> pronom interrogatif
 
3. Relatif sans tête (antécédent)
Ex : qui dort dîne
=> Celui qui dort dîne
 
4. Rôle spécifique des pronoms interrogatifs qui construisent une proposition subordonnée.
Aucun autre pronom hors les relatifs ne le fait.
 
5. L’on
Il ne faut pas le séparer car on considère que c’est une variante de « on » qui est préférable dans certains contextes (après que, si) pour éviter le contact entre 2 voyelles.
 
6. 2 formes de « il »
·      Pronom personnel qui peut varier en genre (il/elle)
·      Pronom impersonnel qui ne varie pas
Ex : il s’agit



Type de mots 
Définition 
Classement 
Exceptions / Pièges 
Conjonctions 
Relient 2 entités entre elles
1. Conjonctions de coordination 
Elles coordonnent 2 entités sans hiérarchie de syntaxe.
·      Série restreinte : mais ou et donc or ni car
·      Cette série se fait sur des éléments qui ont des propriétés différentes
Ex : « et » peut coordonner 2 GN, « car » ne peut pas 
Il aime le chocolat et le fromage 
Il porte une écharpe car un bonnet 
·      Le même lien peut être indiqué avec d’autres termes
Ex : puis, ensuite, néanmoins… 
  => Il y a d’autres désignations
·      Coordonnants (rôle des éléments) OU
·      Conjonctions OU
·      Conjonctions de coordination au sens large.
 
2. Conjonctions de subordination
Elles relient 2 entités dont l’une est subordonnée
·      Elles sont suivies d’un verbe conjugué
·      Elle comporte la séquence « qu(e) »
·      Locutions conjonctives qui isolent la séquence
Ex : avant que, dès que, parce que, bien que 
·      Conjonctions simples avec « que » en début comme que, quand ou en fin avec lorsque ·      Si
Ex : je me demande si tu viendras demain 
·      Comme
Ex : je ferai comme tu me l’as dit 
 
 



Type 
Définition 
Classement 
Exceptions / Pièges 
Prépositions 
Mot invariable qui sert de lien entre 2 groupes
 
 
1. Différente de la conjonction car les 2 groupes ne sont pas considérés comme équivalents
Ex : je mange une pomme et une poire 
=> »et » relie 2 groupes une pomme, une poire
Ex : je mange à midi 
=> « à » est une préposition qui relie midi à manger  
2. Différente de la conjonction car elles ne peuvent pas introduire de proposition
Ex : je mangerai avant que tu rentres 
=>conjonction de subordination 
Ex : je mangerai avant midi 
=>préposition 
  3. Beaucoup de prépositions ont un sens précis qu’elles transmettent à l’ensemble du groupe
Ex : chez, sens locatif qui introduit un complément circonstanciel de lieu 
  4. « à » et « de » sont difficiles à préciser
Ils ont un rôle de dépendance entre 2 constituants
Ex : ce livre de cuisine est intéressant 
=>complément du nom livre
Ex : je pense à ce livre de cuisine 
=>préposition complément du verbe ‘penser’  
5. Certains mots sont employés comme des prépositions
Ex : durant, pendant, suivant, vu… 
 



Type 
Définition 
Classement 
Exceptions / Pièges 
Adverbes 
1. Mot dont le nom est trompeur (car il peut servir à modifier autre chose qu’un verbe) invariable qui ne sert pas à relier 2 groupes.
 
2. Sauf ceux finissant par –ment, les adverbes sont des mots grammaticaux (dont la liste est réduite) difficiles à identifier par leur forme. S’axer plutôt sur leur rôle
 
·      Mots qui modifient un verbe ou autre adverbe
Ex : cette robe est trop chère
=> modifie l’adjectif
Ex : il marche vite
=> modifie le verbe
Ex : je joue très mal au tennis
=> modifie l’adverbe
 
·      Mots qui ont une portée plus générale sur l’ensemble de la phrase
Ex : au fond, tout cela n’est pas très grave
1. Adverbes terminant par –ment
Souvent formés à partir du féminin
Ex : malheureusement, silencieusement
Mais pas ts donc pb orthographe
Ex : vraiment, joliment, gentiment
=> se rattachent aux mots lexicaux comme les adjectifs dont ils sont issus
 
2. Eléments de négation
Ils encadrent un verbe ou un adverbe
Ex : ne….pas, ne….jamais
 
3. Adverbes de manière
Ex : ainsi, mieux, vite
 
4. Adverbes de lieu
Ex : où, ici, ailleurs, loin
 
5. Adverbes de temps
Ex : hier, demain, depuis
 
6. Adverbes de négation/affirmation
Ex : jamais, plus, certainement, si, oui
Attention au changement de catégorie
 
1. La position occupée par le mot (à savoir après le verbe) est typique de l’adverbe
=>les mots qui occupent cette place sont considérés comme adverbes.
 
Ex : il parle beaucoup, fort, bas
=>on connait plus fort et bas comme des adjectifs mais ils portent sur le verbe et non sur le nom comme lorsqu’ils sont adjectfs (ex : un prix fort). Ils sont dans le cas d’un adverbe invariable. En changeant le sujet, on ne peut rien accorder
Ex : elle parle forte, basse
 
Ex : c’est bon, c’est froid, ça paraît faux
=> ce sont toujours des adjectifs avec le verbe d’état « être » même s’ils sont invariables. Le caractère invariable de l’adjectif est occasionnel et il s’accorde avec « c’ » ou « ça ». mais, si on change le sujet, l’adjectif s’accorde.
Ex : elle est bonne, elle est froide
 
Inversement, certains mots qui ne sont pas après un verbe ou qui ne jouent pas le rôle de l’adverbe vont pourtant être considérés comme tels.
Ex : des gens bien
=> soit on suit la logique précédente et on le rapproche de « des gens biens » et c’est un adjectif
=> soit on note l’absence d’accord et le rôle de modification du nom « gens » et c’est un adverbe
=>souvent la 1ère solution donnée
 
2. Une modification de la forme change le rôle du lien
Ex : Sous/dessous, Sur/dessus, Au dessus de /dessus
=> les premiers de chaque couple introduisent forcément un groupe qui doit apparaître. Ce sont donc des prépositions.
=>les 2èmes fonctionnent comme élément final suivi de rien. Ce sont des adverbes.
Ex : j’ai posé la balle sur le meuble/j’ai posé la balle sur =>préposition
Ex : j’ai posé la balle dessus/au dessus =>adverbe
Ex : j’ai posé la balle au dessus du meuble/j’ai posé la balle au dessus du =>préposition
 
3. Même sans modification de forme, l’emploi peut les différencier
Ex : j’étais là avant vous =>préposition
Ex : j’étais là avant =>adverbe



Type 
Définition 
Classement 
Exceptions / Pièges 
Noms 
1. Désigne une personne, un animal, une chose
=>approche sémantique trop vague
 
2. Approche distributionnelle
Se replacer dans le contexte.
On se sert de la définition du déterminant en l’inversant
=> Un nom peut être précédé d’un déterminant.
 
 
 
1. Noms comptables/non comptables
Comptables compatibles avec les déterminants quantitatifs
Ex : un, deux livre(s)
Non comptables compatibles avec le déterminant partitif
Ex : du sel, de l’eau
 
=> un terme peut passer d’un groupe à l’autre selon son emploi
Ex : un cheval dans une course
Du cheval dans une boucherie
 
2. Noms concrets/abstraits
Les concrets renvoient à des références du monde réel
Les abstraits à des sentiments, des idées
 
3. Noms humains/non humains
Permet de savoir quel pronom interrogatif on utilise
=>qui pour l’humain
=>que pour le non humain
 
4. Noms simples/construits
Les construits ont un préfixe ou un suffixe
 
5. Classe des nominalisations
Noms dérivés des verbes
Ex : fréquentation/fréquenter
Ex : repassage/repasser
=> très employés dans certains textes
=>favorisent la syntaxe nominale du complément du nom
 
 
 



Type 
Définition 
Classement 
Exceptions / Pièges 
Adjectifs 
1. Le terme adjectif, par son étymologie latine, signifie « qui s'ajoute ».
 
2. Il s'ajoute à un autre mot auquel il apporte une précision de sens.
 
3. On réserve l'appellation d'adjectif à la seule catégorie de mots variables en genre et en nombre.
On oppose ainsi cette classe à l'ensemble des déterminants du nom : il faut étudier séparément les adjectifs « non-qualificatifs » (possessifs, indéfinis, démonstratifs, interrogatifs, numéraux) qui fonctionnent en réalité comme déterminants du nom.
 
 
1. Adjectifs qualificatifs
Ils apportent des indications sur un nom, portent sur des qualités attribuées
Ex : petit, jeune, sage
 
2. Adjectifs classifiants
Portent sur des propriétés plus objectives pour catégoriser, classer
Ex : municipal, animal, professionnel
 
=> cette classification amène des propriétés syntaxiques différentes.
 
 
 
 1. il est possible qu’un adjectif qualificatif soit modifié par un adverbe
Ex : Une très brusque secousse
Ex : un journal très municipal (impossible)
 
2. un adjectif qualificatif peut être utilisé en position d’attribut (après le verbe être)
Ex : cette secousse était brusque
Ex : ce bulletin était municipal (impossible)
 
3. Un même adjectif peut changer d’emploi
Ex : c’est un geste naturel => adjectif qualificatif
Ex : c’est un parc naturel =>adjectif classifiant
 
4. Nom ou adjectif ?
Certains termes changent de rubrique selon le contexte.
Ex : les Français sont râleurs => nom
Les touristes français sont ponctuels =>adjectif qualificatif
=>les adjectifs qualificatifs qui deviennent des noms ont une valeur privilégiée
Ex : petit désigne un enfant (le petit)
=>ils peuvent apparaître sans nom mais dans un fonctionnement anaphorique. Ils restent des adjectifs et appartiennent à un GN dans lequel le nom n’est pas fourni
Ex : j’ai acheté plusieurs livres. Le petit est le plus cher
=>le petit livre
 
5. Adjectif ou adverbe ?
Certains adjectifs deviennent adverbes et perdent la priorité de l’accord
Ex : ce livre est grand ouvert. Cette porte est grand ouverte.
 
6. Adjectif ou verbe ?
Il est difficile à repérer les adjectifs verbaux comme ceux se terminant par –ant.
·      Mais l’adjectif s’accorde et ne construit pas de complément
Ex : des livres intéressants =>adjectif
Ex : des livres intéressant ceux qui aiment l’aventure =>participe présent
 
·      Mais l’orthographe peut changer
Ex : fatigant, excellent =>adjectifs
Ex : fatiguant, excellant =>participes présents
 
·      Difficulté avec le participe passé quand il s’affranchit de l’auxiliaire et porte sur un nom.
Ex : il a vraiment réussi cette tarte =>participe passé
Ex : j’ai assisté à une soirée très réussie=>adjectif



Type 
Définition 
Classement 
Exceptions / Pièges 
Verbes 
1. L’approche sémantique est trop restrictive quand elles n’incluent que les verbes d’action.
 
2. Il faut intégrer les propriétés formelles du verbe
Il se conjugue c’est à dire qu’il varie en temps et en personne.
 
 
1. Auxiliaires être et avoir
Quand ils sont employés pour créer une forme construite
Ex : il a plusieurs livres => verbe
Ex : il a acheté des pommes => auxiliaire pour la passé composé
 
2. Verbes modaux : pouvoir, devoir…
Ils sont suivis d’un infinitif et expriment la possibilité ou la nécessité
 
3. Verbes d’état : être, paraître, sembler, devenir…
Leur complément est nommé attribut
 
4. Verbes impersonnels : pleuvoir, s’agir
Le sujet est bloqué à « il » sans variation en genre et en nombre
 
5. Verbes pronominaux
On le reconnait quand la forme du complément est la même personne que le sujet.
On parle plus d’emplois pronominaux que de verbes. Certains verbes n’ont que des emplois pronominaux
Ex : il m’appelle au téléphone => emploi du verbe appeler
Ex : je m’appelle Pierre => emploi pronominal du verbe « m’appeler »
Ex : il s’enfuit en voiture => emploi pronominal unique du verbe « s’enfuir » (on ne peut pas dire il m’enfuit).
 
 
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 15.01.11 08:38    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Le français dans les règles ... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
-- Theme by ShadyNeighbor - EQ graphic from www.freeclipart.nu/ --
Theme Converted for phpBB2.0.4 by phpBB2.deTraduction par : phpBB-fr.com