FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE  Index du Forum FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE
Forum interactif pour enseignants PES et élèves de lycée
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion




 La connaissance non partagée n'a pas vraiment son utilité. ( D. Desbiens) 
 "Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui."  Razz  "Le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage." Razz "L'enseignant novateur, en entreprenant une démarche de projet, accepte de : 1/ gérer la complexité et l'incertitude; Razz 2/ tenir compte des besoins et des intérêts des apprenants; Razz 3/ créer les conditions permettant l'exercice d'une pensée créatrice: le travail de groupe; Razz 4/ renoncer à la situation magistrale; Razz 5/ agir comme médiateur et non comme dispensateur de savoir." Razz "Selon B. S. Bloom,  3 moments d'évaluation : 1/ en amont du projet : évaluation diagnostique; Razz 2/ au cours du projet : évaluation formative; Razz 3/ en aval du projet : évaluation sommative." Razz
Analyse d'un texte argumentatif

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Niveau 3 AS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
prof19
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2011
Messages: 186
Masculin
Point(s): 488

MessagePosté le: 14.01.11 10:15    Sujet du message: Analyse d'un texte argumentatif

Certains parents, parce qu'ils ont en horreur la guerre et la violence, interdisent tous les jouets inspirés par le matériel d'armement. Leur pacifisme est très compréhensible, mais en prohibant ces jeux, ils n'agissent pas pour le bien de leur enfant, mais uniquement à partir de leurs préoccupations d'adultes. Certains d'entre eux ont même peur que ces jeux ne fassent de leur enfant un futur criminel, mais cette façon de penser est très dangereuse sur bien des points.  
De même que le fait de jouer avec des cubes ou des camions n'indique pas que l'enfant sera un jour architecte ou chauffeur de poids lourds, de même ses jeux avec des armes‑jouets ne laissent rien prévoir de ce qu'il fera plus tard. Ensuite si, comme on peut raisonnablement l'espérer, ces jeux donnent à l'enfant l'impression qu'il peut se protéger et lui permettent de se décharger de ses tendances agressives, celles‑ci ne pourront pas s'accumuler dans l'inconscient et, plus tard, ne chercheront pas à s'exprimer de façon dangereuse, Cette prohibition, en outre, rend l'enfant frustré et furieux parce qu'il voit que ces jouets ‑ par ailleurs vantés par les médias ‑ sont permis à ses petits camarades. 
Enfin, l'attitude la plus pernicieuse par ses conséquences est la peur parentale que l'enfant ne devienne un violent ou même un assassin. Cette idée est beaucoup plus nuisible au bien‑être émotionnel de l'enfant que ne peuvent l'être les pistolets à amorce et les mitraillettes en matière plastique. C'est surtout vrai en raison de l'importance, pour l'enfant, de l'opinion que ses parents ont de lui. Après tout, c'est à travers ses parents que l'enfant se fait une idée de lui‑même. S'ils le croient capable de mal tourner au point de devenir un criminel, cette opinion terriblement négative le rendra furieux contre eux et la société, et il sera plus enclin à mettre en acte sa colère, non plus d'une façon symbolique, par le jeu, mais dans la réalité, à partir du moment où il aura échappé à l'autorité parentale. II sait qu'il a fort envie de jouer avec un pistolet à amorces, et si ses parents pensent que cela fera de lui un tueur, l'image qu'il se fera de lui‑même, pour le présent et pour l'avenir, est en grand danger d'être gravement déformée. 
  
Bruno Bettelheim, Pour être des parents acceptables, 
Ed. R. Laffont, 1988. 
Le thème : 
C'est le sujet abordé dans le texte. On peut le trouver grâce aux différents champs lexicaux.  
Ici, le thème est "le choix de jouets de guerre pour ses enfants". Plus précisément, l'auteur décrit les parents qui refusent ces jouets. 
La thèse : 
Le thème ne doit pas être confondu avec la thèse, qui est l'opinion que l'auteur du texte cherche à faire passer chez le lecteur. Dans notre texte, l'auteur critique ces parents et considère que leur attitude est négative, et même dangereuse pour leurs enfants. Cette thèse est exprimée dans la dernière ligne du premier paragraphe : "Certains d'entre eux ont même peur que ces jeux ne fassent de leur enfant un futur criminel, mais cette façon de penser est très dangereuse sur bien des points." 
Les arguments : 
Pour démontrer le bien-fondé de sa thèse, B.Bettelheim utilisera plusieurs idées, que l'on nomme des arguments. Ces idées vont être présentées de façon à convaincre, à justifier, à prouver, à faire partager son opinion. 
Le texte argumentatif cherche donc à faire partager une thèse personnelle, et à s'opposer à une thèse adverse, sous-entendue (implicite) ou exprimée (explicite). 
La thèse adverse ici est implicite : "Quand on n'aime pas la violence et la guerre, il ne faut pas donner aux enfants des jeux qui s'en inspirent car cela les familiarisera avec la guerre et la violence. S'ils aiment ces jeux, ils aimeront la guerre". 
Une thèse explicite est écrite dans le texte, alors qu'une thèse implicite doit être déduite de la lecture, doit être comprise d'après ce que l'auteur sous-entend, sans l'exprimer en toutes lettres. Ici, seule la thèse défendue par l'auteur est réellement exprimée.  
Celle de ses adversaires, les parents trop pacifistes, est :  
- dénigrée par une concession qui excuse ces parents en raison de leur "faiblesse" : 
 "leur pacifisme est très compréhensible, mais..." (l.2) 
- présentée sans la décrire de façon négative : 
 "cette façon de penser est très dangereuse sur bien des points" (l.5) 
- ridiculisée par des remarques ironiques qui présentent les parents comme stupides:  
 "De même que le fait de jouer avec des cubes ou des camions n'indique pas que l'enfant sera un jour architecte ou chauffeur de poids lourds..." 
La stratégie argumentative consiste à présenter ses arguments selon un certain ordre, une certaine progression, de façon à emporter l'adhésion du lecteur. L'auteur cherchera à convaincre de la justesse de son point de vue, et à modifier éventuellement l'opinion de son lecteur.  
Ici, la stratégie de l'auteur consiste donc à condamner et à ridiculiser tout d'abord la thèse adverse, en présentant des parents incapables "ils n'agissent pas pour le bien de leur enfants"(l.3) et irresponsables, puis à développer ses propres arguments qui vont réfuter cette thèse adverse. 
Réfuter une thèse consiste à la combattre, à en montrer les aspects négatifs, peu logiques, incohérents, de façon à la démolir.  
Étayer une thèse consiste au contraire à apporter des éléments positifs pour soutenir, défendre, appuyer la thèse que l'on avance.  
Les arguments que l'on utilisera pour étayer ou pour réfuter une thèse font appel aux mêmes mécanismes.  
Le premier de ces mécanismes est la logique et le raisonnement : 
·         On peut induire une vérité générale de faits particuliers : induction 
Ce fait particulier s'est produit donc en général, cela doit se produire. 
·         On peut déduire un fait particulier d'une observation générale : déduction 
Tout le monde s'accorde sur ce fait objectif, général : ce fait particulier correspond au fait général.  
Exemple du texte : Jouer avec des camions, des cubes,... ne transforme pas en chauffeur de poids lourds, en architecte (général): jouer avec des armes ne transforme pas en tueur (particulier)... 
·         Le syllogisme est un type de raisonnement par déduction : 
Si la proposition 1 est vraie et que la proposition 2 l'est aussi, la conséquence sera vraie. 
Par exemple, dans ce texte : 
Proposition 1 : Les parents craintifs ne font pas confiance à leur enfant.   
Proposition 2 : L'enfant se fie à l’opinion de ses parents. 
Conséquence : L'enfant n'aura pas confiance en lui. 
·         D'autres types de raisonnement existent : raisonnement par l'absurde, prétexte,... 
L'argument peut émaner d'une source qui le rend indiscutable. La science, le dictionnaire, les médias, les statistiques, les chiffres, les citations fournissent souvent ce type d'argument que l'on nomme argument d'autorité.  
  
Les exemples : 
Les exemples servent à rendre vivant et concret un argument. Les mots "cubes" et "camions" associés aux mots "architecte" et "chauffeur de poids lourds" sont des exemples qui illustrent la pensée par des images de la vie. L'argument, de façon abstraite, serait : "Il n'y a aucun lien de cause à effet entre les jeux dans l'enfance et l'activité professionnelle à l'âge adulte." 
  
Quels sont les arguments présentés dans le texte ? 
- Ces jeux donnent à l'enfant l'impression qu'il peut se protéger, se défendre : ces jeux affermissent la confiance en soi. Argument d'autorité, donné par un spécialiste. 
- Ils permettent à l'enfant d'utiliser ses tendances agressives sans les refouler : ces jeux évitent l'accumulation d'agressivité dans l'inconscient. Autre argument d'autorité. 
- L'enfant qui n'a pas ces jeux n'est pas comme les autres (médias, camarades ; il est exclu du groupe, furieux, frustré. Déduction : celui qui les aura ne sera pas exclu, frustré. 
Un syllogisme : 
Proposition 1 : Ces parents croient que leur enfant peut devenir un assassin 
Proposition 2 : L'enfant se fait une idée de ce qu'il est à travers cette opinion 
Conséquence : L'enfant sera rendu furieux par cette opinion négative, et il risque de la confirmer... 
  
Quel est le message principal de ce texte ? 
Il se trouve à la fin de celui-ci. L'auteur parle des jeux de guerre comme d'un exemple, pour évoquer quelque chose qui compte plus à ses yeux Bruno Bettelheim est un psychanalyste, qui s'intéresse aux enfants et à leur éducation, et son livre s'intitule bien : Pour être des parents acceptables. L'on peut donc supposer que la situation de communication est la suivante : un psychologue donne des conseils de pédagogie aux parents. S'il aborde le sujet des jeux de guerre, c'est essentiellement pour montrer le rôle parental dans la construction et le développement de la personnalité de l’enfant. 
Ce texte cherche à démontrer qu'un enfant est très sensible à ce que ses parents souhaitent qu'il soit. S'ils lui font confiance, s'ils le croient capable, il s’épanouira en essayant de correspondre à cette image, à cette opinion qu'ils ont de lui.  
Si, au contraire, ils ont peur inutilement, s'ils le croient incapable, l'enfant construira sa vie et sa personnalité sur de fausses bases : soit en se rebellant et en luttant contre cette image trop négative, soit en y correspondant sans faire d'effort pour la modifier. 
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14.01.11 10:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Niveau 3 AS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
-- Theme by ShadyNeighbor - EQ graphic from www.freeclipart.nu/ --
Theme Converted for phpBB2.0.4 by phpBB2.deTraduction par : phpBB-fr.com