FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE  Index du Forum FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE
Forum interactif pour enseignants PES et élèves de lycée
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion




 La connaissance non partagée n'a pas vraiment son utilité. ( D. Desbiens) 
 "Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui."  Razz  "Le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage." Razz "L'enseignant novateur, en entreprenant une démarche de projet, accepte de : 1/ gérer la complexité et l'incertitude; Razz 2/ tenir compte des besoins et des intérêts des apprenants; Razz 3/ créer les conditions permettant l'exercice d'une pensée créatrice: le travail de groupe; Razz 4/ renoncer à la situation magistrale; Razz 5/ agir comme médiateur et non comme dispensateur de savoir." Razz "Selon B. S. Bloom,  3 moments d'évaluation : 1/ en amont du projet : évaluation diagnostique; Razz 2/ au cours du projet : évaluation formative; Razz 3/ en aval du projet : évaluation sommative." Razz
le compte rendu critique du texte (les femmes algériennes dans les camps)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Niveau 3 AS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rosalinda
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 5
Féminin
Point(s): 45

MessagePosté le: 17.12.13 17:12    Sujet du message: le compte rendu critique du texte (les femmes algériennes dans les camps)

Dans le texte intitulé « les femmes algériennes dans les camps » extrait du recueil « Récits de feu, l’historien Mahfoud Kaddach  présente  le témoignage d’une ancienne détenue sur la souffrance (la situation infernale) des femmes dans la prison.
   En s’appuyant sur la description des bons moments vécus au sein des camps,le témoin met en valeur la bravoure et l’hardiesse des captives, en dépit de la misère  et de  l’amertume.
    Une souffrance extrême qui est due, d’après le narrateur, à une longue liste noire. A l’en tête,  l’homme à la cagoule, un traitre qui noircit les jours des femmes avec sa visite quotidienne au camp ,afin de délivrer un complice et le prendre avec lui.
    A la fin, et à travers une description physique et morale, le témoin insiste sur l’anormalité de leurs gardiens : des inadaptés ou des complexés qui s’entretuent tout le temps .Une scène qui crée une grande joie chez les prisonnières.
     Pour conclure, je peux dire que l'auteur a pointé du doigt une réalité historique  dont les plaies restent encore ouvertes et qui nous touche de près, nous, génération d'aujourd'hui. En effet, je ne peux que lui partager la déchirure du passé à savoir la situation infernale des femmes écrouées et je m’incline devant leur   foi inébranlable, pour dire que la femme algérienne est un monument  d’Héroïsme.
 



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 17.12.13 17:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Niveau 3 AS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
-- Theme by ShadyNeighbor - EQ graphic from www.freeclipart.nu/ --
Theme Converted for phpBB2.0.4 by phpBB2.deTraduction par : phpBB-fr.com