FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE  Index du Forum FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE
Forum interactif pour enseignants PES et élèves de lycée
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion




 La connaissance non partagée n'a pas vraiment son utilité. ( D. Desbiens) 
 "Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui."  Razz  "Le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage." Razz "L'enseignant novateur, en entreprenant une démarche de projet, accepte de : 1/ gérer la complexité et l'incertitude; Razz 2/ tenir compte des besoins et des intérêts des apprenants; Razz 3/ créer les conditions permettant l'exercice d'une pensée créatrice: le travail de groupe; Razz 4/ renoncer à la situation magistrale; Razz 5/ agir comme médiateur et non comme dispensateur de savoir." Razz "Selon B. S. Bloom,  3 moments d'évaluation : 1/ en amont du projet : évaluation diagnostique; Razz 2/ au cours du projet : évaluation formative; Razz 3/ en aval du projet : évaluation sommative." Razz
Eléments essentiels au baccalauréat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Niveau 3 AS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
REDA
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 127
Masculin
Point(s): 375

MessagePosté le: 06.09.13 19:50    Sujet du message: Eléments essentiels au baccalauréat

 

 

 

 

 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

Eléments essentiels au baccalauréat 
Programme de français pour toutes les classes de terminale 
 
 
 
 
 
 
 
« L'enseignement devrait être ainsi: celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimable mais jamais comme une contrainte pénible. »

Albert Einstein
 
 
Avant-propos 
Élèves ! Ce travail, qui n’est nullement exhaustif, vous aide dans la préparation de votre épreuve de français au  baccalauréat. Est-il utile de vous rappeler que cette épreuve fait appel  à deux capacités linguistiques  à savoir : la compréhension de l’écrit et la production écrite ? Ainsi, la maitrise de ces deux capacités se veut indispensable pour réussir.  Or, la grande partie d’entre vous présente des  lacunes en la matière pour moult raisons, et dont  toute tentative de remédiation rend nécessaire le recours à des éléments linguistiques que vous auriez dû acquérir antérieurement. Par conséquent, et faute de temps, je vois optimal que la finalité  de ce travail doit vous apporter un aperçu général sur la majeure partie de votre programme de français tout en pointant  du doigt les éléments essentiels auxquels on vous demandera de répondre lors du jour J.Chers élèves ! Vous trouverez dans ce document, qui se base sur votre programme de terminale,  les trois projets qui constituent tout le programme des filières scientifiques et plus de quatre-vingt-dix  pour cent de celui des filières littéraires. Chaque projet est accompagné de deux fiches signalétiques complémentaires sur la typologie des textes :(narratif, argumentatif et exhortatif) ; vous y trouverez aussi un questionnaire englobant les questions techniques propres à chaque type de texte avec des réponses possibles ; et enfin, un compte rendu objectif et critique  de chaque type de texte vous est proposé et que vous finalisez en ajoutant quelques éléments relevés dans le texte de votre  sujet de baccalauréat.
Chers collègues enseignants de français, ce travail que j’ai voulu qu’il soit à la fois concis et dense voire simple et non plus simpliste et qui part d’un esprit pragmatique ayant pour soubassement les différentes épreuves de baccalauréat;  a pour objectif de mener l’apprenant à réussir son examen de baccalauréat tout en vous évitant  de vous vous perdre dans le labyrinthe des différentes approches didactiques. Néanmoins il reste un travail imparfait. Ainsi serais-je tout oreilles à vos critiques et suggestions qui ne feront, sans aucun doute, que gagner à ce document rigueur et clarté.
 

 

                                                                  Enseignant : O. Réda  
 

 

 

 

 

 
 

Le texte narratif : (fiche 01) 
Type de texte dans lequel on décrit une action, imaginaire (la nouvelle fantastique) ou réelle, présente ou passée (le texte historique), dans laquelle on peut mettre en évidence un déroulement non seulement temporel, mais aussi causal. Le texte narratif repose sur la notion de chronologie.
 
 
 
Des exemples de textes narratifs
- le récit (historique...)
- le fait divers
- le reportage
- la BD
- le roman (policier, d'aventures, historique, d'horreur, de science fiction...)
- la nouvelle
- le conte

 
 
 
 Schéma narratif : (conte, nouvelle...) il n’est pas valable pour le texte historique.
 
 
 
Situation initiale 
= équilibre
Situation de départ, stable, sans événement particulier
Elément déclencheur 
=> déséquilibre
Un événement vient rompre l'équilibre de départ, l'histoire commence vraiment
- Action(s)
les péripéties 
Les personnages peuvent échanger à travers des dialogues (style direct ou indirect)
- Réaction(s)
Dénouement
Le héros, ou un événement inattendu résolvent le problème
Situation finale 
= équilibre
La situation finale est marquée par le retour à un nouvel équilibre
 
 
 
Les temps de conjugaison employés
 
 
 
Temps du récit 
Passé simple (la guerre d'Algérie contribua à la faillite de la IVe République)
Imparfait (Les accords d'Évian prévoyaient la tenue d'un référendum )
éventuellement
Temps du discous 
Présent (La guerre d'Algérie est l'une des plus longues guerres de décolonisation.)
Passé composé (L'armée française a brulé les villages dont les habitants étaient soupçonnés d'aider les combattants)

 
 
 
On remarquera : Le texte narratif comporte souvent des passages d'un autre type (informatif, prescriptif, argumentatif, descriptif, des dialogues...)
 
 
 

          
 
 
 
 
 
 
Le texte narratif : (fiche 02) 
raconter 
    TEXTE NARRATIF   
  
EXEMPLES 
FORMES 
  • schéma narratif (état initial / élément perturbateur / péripéties / force équilibrante / état final) dont on pourra mettre en parallèle l'ordre avec celui de la fiction (analepse, prolepse).
  • rythme narratif (alternance pause / scène / sommaire / ralenti / ellipse).
  • modèle actantiel qui régit les rapports des personnages et les forces dynamiques de la fiction.
  • variété de l'utilisation des temps (présent de narration, imparfait, passé simple) et des modes de discours rapporté (discours direct, indirect, indirect libre).
REGISTRES 
- Les FOCALISATIONS révèlent la position du narrateur (qui raconte ?) et son niveau de perception :
  • focalisation 0 = narrateur omniscient (foyer de perception indécelable).
  • focalisation interne = la narration se limite au point de vue d'un personnage.
  • focalisation externe = le narrateur est une sorte de témoin ignorant.

- ces points de vue entraînent un jugement implicite ou explicite du narrateur sur les personnages et une participation différente du lecteur à l'action : registres réaliste (projet 01), fantastique (projet 04), pathétique. comique
POSITION DU LECTEUR 
  • identification possible.
  • lecture impatiente du déroulement de l'action.
 

 

 

 

Révision générale : projet1
 
 
Voilà quelques questions techniques que vous pourriez  rencontrer lors de votre épreuve de bac. 
 
 
 
 
1) : Quelle est la visée communicative de l’auteur (du texte) ?      Quelle est l’intention (but, objectif) de l’auteur d’après son texte ?
 Réponse :a-Donner des informations historiques sur le thème du texte.
                  b-Commémorer un événement historique.
                  c-Rendre hommage à une personnalité historique.
 

2) : Quel est le type du texte (document, discours) ? Justifiez votre réponse.
Réponse : Un texte narratif, historique, réel.
Justification :
A-Le thème traité dans le texte (un thème historique).
B-Le vocabulaire utilisé (des champs lexicaux en relation avec l’histoire)
C-Les personnages cités dans le texte (des personnages historiques).
D-L’intention de l’auteur d’après son texte (donner des informations historiques…)
E-Les temps verbaux (temps du récit : passé simple / imparfait).
F-Les indices spatio-temporels.
 

3) : Situez avec exactitude l’événement historique traité dans le texte.
Réponse : On peut le situer en relevant, dans le texte, tous les indices spatio-temporels (des marques qui indiquent le temps et le lieu de l’événement).
 

4) : Questions sur les temps verbaux :
 Pourquoi l’auteur utilise-t-il tel ou tel temps  dans son texte?
Réponses :
A-Le couple imparfait/ passé simple (temps du récit) parce qu’il s’agit d’un texte historique.
B-Imparfait : a)-pour la description (Arrière  plan).
                                  b)-pour exprimer des actions passées, longues et inachevées.
C-Passé simple : pour exprimer des actions passées, courtes, achevées et parfois datées. (Premier plan)
D-Présent de narration : pour actualiser des faits et des événements passés.
E-Futur de narration : pour produire chez le lecteur un effet d’attente.
F-Conditionnel :a) : pour exprimer le doute ou l’éventualité.
                            b) : pour exprimer le futur dans le passé.
 

5) :Est-ce que le texte (l’auteur) est objectif ou subjectif ?
Réponse :-Texte objectif (auteur objectif)= PAS de modalisateurs.
                -Texte subjectif (auteur subjectif)= il y a des modalisateurs.
 

 

6) : Quel est le rôle du témoignage dans le texte historique ?
 Réponse : -Pour authentifier (confirmer) les dires de l’auteur.
 

 

7) :Est-ce que l’auteur est impliqué (présent) dans son discours ?
Réponse :-Implication (présence) de  l’auteur= pronoms  et déterminants de la  1ère personne + modalisateurs.
     -Non-implication (absence) de l’auteur= PAS de pronoms  et déterminants de la  1ère personne + modalisateurs.
 

 

 

 

Compte rendu objectif et critique d’un texte historique
 


 

 
 
Titre (le thème) 
 
 

(Nom de l’auteur) est l’auteur du texte intitulé (titre du texte). Il est extrait de : (la source). Il comporte (nombre de paragraphes) précédés par des alinéas. Le texte est de type narratif, historique, réel, répondant à une structure (analytique, thématique ou chronologique). L’auteur adopte un ton didactique tout au long  de son analyse du fait d’histoire suivant :(idée générale du texte).
 

Au cours de son développement de l’idée générale énoncée ci-dessus, l’auteur aborde les faits historiques suivants :
Dans le premier paragraphe, il dit que le/la… (1ère idée second aire)…………
Dans le deuxième paragraphe, il avance que le/la… (2ème idée secondaire)……
Dans le paragraphe suivant, il  parle de la/du…. (3ème idée secondaire)………
Quant au quatrième paragraphe, il aborde le/la…. (4ème idée secondaire)………
En dernier lieu, l’auteur  table sur le fait que  le/la… (5ème  idée secondaire)……
 

 

 
Remarque : quand on vous demande de rédiger un compte rendu critique  vous ajoutez cette conclusion.
Pour conclure, je peux dire que l’auteur a pointé du doigt un fait historique  dont les plaies restent encore ouvertes et qui nous touche de près, nous, génération d’aujourd’hui. Ainsi je ne peux que lui partager son analyse.
Aussi, l’auteur use-t-il d’un  vocabulaire  facile, clair, et très accessible à la plupart des élèves bien qu’il y ait quelques mots difficiles tels que :(chercher des mots difficiles dans le texte....)
Quant  aux idées du texte,  elles sont  bien enchainées, en harmonie l’une avec l’autre. Je peine à y trouver des contradictions.
D’un point de vue du style, l’auteur choisit la simplicité car il veut que son texte épouse le ton didactique.
 

 

 

 

SOURCE :(Thème), d’après : (nom de l’auteur), par : (nom de l’élève), (la date). 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le texte argumentatif :(fiche 01) 
Type de texte dans lequel l'auteur cherche à convaincre, à persuader le lecteur.
 
 
 
Des exemples de textes argumentatifs
-Le débat d’idées
- la publicité
- la lettre de demande
- la petite annonce ...

 
 
 
Exemple d'analyse d'un message publicitaire
 
 
 
L'accroche 
attire l'attention 
Message court, sous forme d'affirmation 
L'image, présente dans une publicité renforce chacun de ces aspects
La description du produit 
suscite l'intérêt du "lecteur-acheteur" 
Enumération de tous les détails qui en font la particularité 
L'argumentation 
provoque le désir de posséder le produit 
Mise en valeur des avantages du produit, son côté exceptionnel
S'adresse directement au lecteur (tu, vous...) ou impératif
 
La conclusion 
déclenche l'achat 
Le slogan (court et facile à retenir) 
 
 
 
On remarquera :
L'utilisation d'adjectifs spécifiques au type de produit dont on parle, l'utilisation de superlatifs (ex. "la plus puissante de sa catégorie..."
Utilisation de symboles.
Utilisation de phrases interrogatives. (ex. "Qu'attendez-vous pour aller .... ?" ou impératives (ex. "Essayez le nouveau rasoir jetable."
Des slogans courts, mais des phrases complexes (subordonnées relatives, conjonctives, appositions...)
Présence de mots de liaison tels que : car, à cause de, parce que, puisque....

 
 
 
Les temps de conjugaison employés
 
 
 
Description 
Présent de l'indicatif (3° personne)
Argumentation 
Présent de l'impératif, présent de l'indicatif (2° pers) parfois forme interrogative
 
 
 

 

 

 

Le texte argumentatif :(fiche 02) 
convaincre
persuader
 
TEXTE ARGUMENTATIF  
EXEMPLES 
FORMES 
  • organisation logique de l'argumentation : thèses en présence étayées d'arguments soutenus par des exemples, réseau plus ou moins nettement indiqué par des connecteurs logiques.
  • importance des indices d'énonciation (qui parle? à qui?) qui renseignent sur la position de l'auteur par rapport à son énoncé : degré de certitude (modalisateurs), nature du jugement (évaluatifs).
  • la volonté de convaincre et/ou de persuader mobilise à des fins personnelles les ressources des textes explicatif et injonctif : utilisation partiale des exemples, questions rhétoriques.
REGISTRES 
  • oratoire : ampleur rythmique des phrases, pouvoir saisissant des images et de leurs contrastes, texte tendu vers un auditoire (plaidoyer, réquisitoire).
  • polémique : netteté des positions, souci de l'exemple et de la preuve, confrontation des thèses, techniques de réfutation (ironie)
  • injonctif : adresse au lecteur, impératifs, interrogations oratoires.
POSITION DU LECTEUR 
  • réflexion et esprit critique.
  • réception émue et complice du message.
 

 

Révision générale : projet2
 
 
 
 

Voilà quelques questions techniques que vous pourriez  rencontrer lors de votre épreuve de bac. 
 
 
 
 

1) : Quelle est la visée communicative de l’auteur (du texte) ?
      Quelle est l’intention (but, objectif) de l’auteur d’après son texte ?
 Réponse :-Convaincre/persuader le récepteur que…. (À déterminer à partir du texte).
 

2) : Quel est le type du texte (document, discours) ? Justifiez votre réponse.
Réponse : a) : Un texte argumentatif (si le texte ne comporte qu’une seule thèse).
                  b) : Un texte argumentatif dialectique (si le texte comporte 2 thèses en confrontation).
Justification :
 A-L’auteur traite une problématique.
 B-L’auteur  utilise des arguments.
 C- L’auteur expose deux thèses en confrontation.
 D-L’intention de l’auteur d’après son texte (convaincre/persuader)
 

3) : Questions sur les temps verbaux :
 Pourquoi l’auteur utilise-t-il tel ou tel temps  dans son texte?
Réponses :
A-Présent  de l’indicatif: Parce qu’il s’agit d’un thème d’actualité.
B-Conditionnel : pour exprimer le doute ou l’éventualité.
                          
 

4) :Est-ce que le texte (l’auteur) est objectif ou subjectif ?
Réponse :-Texte objectif (auteur objectif)= PAS de modalisateurs.
                 -Texte subjectif (auteur subjectif)= il y a des modalisateurs.
 

5) : Quel est le rôle des citations dans le texte ?
Réponse : -Généralement les paroles émanant de  spécialistes sont des arguments d’autorité.
 

6) :Est-ce que l’auteur est impliqué (présent) dans son discours ?
Réponse :-Implication (présence) de  l’auteur= pronoms  et déterminants de la  1ère personne + modalisateurs.
     -Non-implication (absence) de l’auteur= PAS de pronoms  et déterminants de la  1ère personne + modalisateurs.
 

7) : Quel est le type de raisonnement suivi par l’auteur ?
Réponse : a) : un raisonnement déductif (l’auteur va du général au particulier).
                  b) : un raisonnement inductif (l’auteur va du particulier au général).
 

 

8) : l’illustration : quand  l’auteur  fait  suivre un argument d’exemple(s) ou de comparaison(s).


 

9) : Quel est le rôle des articulateurs logiques ?
Réponse : Lorsqu’il s’agit d’un texte dialectique, les connecteurs logiques d’opposition  (mais, pourtant, en revanche, cependant, néanmoins…) sont usités  parfois pour marquer la transition de la 1ère thèse à la 2ème. Voilà d’autres rôles :
Les indices d’organisation 
RELATIONS LOGIQUES
 

PROGRESSION SUIVIE PAR L'AUTEUR
MOTS DE LIAISON  
 
 
CAUSE
 

L'auteur justifie l'argument précédent
 

En effet - Car  
 
 
CONSÉQUENCE
 

L'auteur déduit un argument de son argument précédent
 

Ainsi - Donc - C'est pourquoi  
 
 
OPPOSITION
 

L'auteur nuance ou réfute l'argument précédent
 

Mais - En revanche - Pourtant  
 
 
ADDITION
 

L'auteur établit une liste d'arguments
 

D'abord - Ensuite - En outre  
 
 

 

10) : Quels sont les types d’arguments ?
Exemples : 1-La voiture est un moyen de divertissement.- (réfutation) : Faux, la voiture est un engin de mort qui fait, chaque année,  4000 tués sur les routes en Algérie.
                    2- La voiture nous fait gagner du temps.-(concession) : Certes, la voiture nous fait gagner du temps mais elle nous fait gaspiller beaucoup d'argent  sur les charges d'entretien (ex : les  pièces détachées).
Voilà d’autres types d’argument (pour les classes de langues)
 

 

La définition : La définition consiste à décrire une chose, une idée, un concept.
 

Exemple : On peut définir les mots « guerre » et « terrorisme ». En définissant cette différence, l’auteur pourra mieux exprimer sa pensée et éviter des ambiguïtés dans son argumentation.
L’argument d’autorité : Cet argument fait appel à l’autorité reconnue d’une personne (politicien, scientifique, intellectuel, religieux, etc.) et à ce que cette personne a dit ou fait. On peut citer la personne ou rapporter ce qu’elle a fait.
Exemple : On invoque les paroles de Nelson Mandela qui a une notoriété internationale
L’exemple argumentatif: L’exemple permet de démontrer en utilisant une situation normale ou exceptionnelle qui est déjà arrivée ou qui pourrait arriver.
Exemple :« Par exemple, l’an dernier, cet homme courageux qui a combattu tout un système et qui a finalement gagné! Voilà l’exemple qu’il faut parfois aller jusqu’au bout! »
Cause à effet : Cet argument puise dans les conséquences d’un événement pour prouver la thèse. Il peut entre autres servir à éveiller la conscience ou à faire peur.


Exemple : « Si vous votez pour cet homme, il n’y a que des catastrophes qui vous attendent, telles la hausse des impôts et la diminution des services. »
Le fait : L’argument par le fait consiste à présenter des photos, des illustrations, des données statistiques qui viennent appuyer l’argumentation
Exemple : « L’an dernier, 2340 personnes ont déclaré avoir été satisfaites des services rendus. »


L’analogie : L’analogie est une sorte de comparaison qui établit un lien de ressemblance entre deux éléments. Elle peut être utile pour renforcer la définition qu’on donne d’une chose, d’une personne ou d’un concept. Elle est souvent imagée, telle une métaphore.
 

 

Exemple : « Le soldat est à l’armée ce que le joueur de hockey devrait être à son équipe. »
→ À prendre ici dans le sens où les joueurs de hockey devraient travailler en équipe dans l’atteinte d’un but. On pourrait aussi ajouter que l’équipe de hockey pourrait fonctionner comme une armée où l’entraîneur est le général et les joueurs, les soldats
 


 
 

 

 

 

 

Compte rendu objectif et critique d’un texte argumentatif  (01 thèse)
 


 

 
 
 
 
 
 
 
 
Titre (le thème) 
 
 
 (Nom de l’auteur) est l’auteur du texte intitulé (titre du texte).Cet écrit est extrait de :(la source). Le document comporte (nombre de paragraphes) précédés par des alinéas  marquant la  progression du raisonnement argumentatif de l’auteur. Ce dernier adopte un ton polémique tout au long du traitement  de la problématique suivante :(relevez la problématique dans le texte  si elle est explicite, le cas échéant, on doit la reformuler). 
L’auteur essaie de répondre à la problématique énoncée ci-dessus en posant  comme élément de réponse la thèse suivante : [[i](la  thèse), (relevez la thèse  dans le texte  si elle est explicite, le cas échéant, on doit la reformuler). [/i] Afin de mieux convaincre ses lecteurs et  pour donner plus de crédibilité à ses dires, l’écrivain utilise les arguments suivants :
D’abord, « ….(argument)…. ». §
Ensuite, « ….(argument)…. ». §
De plus, « ….(argument)…. ». §
Enfin, « …. (argument)…. ». §
 
 

En définitive, à la fin du texte,  l’auteur explicite son point de vue vis-à-vis de la problématique du texte. En effet, il adopte la prise de position  suivante : (réécrire la thèse adoptée).
 

 

 

Remarque : quand on vous demande de rédiger un compte rendu critique vous ajoutez cette conclusion.
Pour conclure, je peux dire que l’auteur use d’un  vocabulaire  facile, clair, et très accessible à la plupart des élèves bien qu’il y ait quelques mots difficiles tels que :(chercher des mots difficiles dans le texte....)
Quant  aux idées du texte,  elles sont  bien enchainées, en harmonie l’une avec l’autre. Je peine à y trouver des contradictions.
D’un point de vue du style, l’auteur choisit la simplicité quoiqu’il se verse dans une approche polémique. 
 

 

 

 

 

(Thème), d’après : (nom de l’auteur), par : (nom de l’élève), (la date). 
 
 

 

 

 

 

Compte rendu objectif et critique d’un texte argumentatif dialectique (02 thèses)     
 


 

Titre (le thème) 
 
 (Nom de l’auteur) est l’auteur du texte intitulé (titre du texte).Cet écrit est extrait de : (la source). Le document comporte (nombre de paragraphes) précédés par des alinéas  marquant la  progression du raisonnement argumentatif de l’auteur. Ce dernier adopte un  plan dialectique vêtu d’un ton polémique tout au long du traitement  de la problématique suivante :(relevez la problématique dans le texte  si elle est explicite, le cas échéant, on doit la reformuler).
 

En premier lieu, et tout en abordant la première thèse : [[i](première thèse), (relevez la 1ère thèse  dans le texte  si elle est explicite, le cas échéant, on doit la reformuler),[/i] l’écrivain expose les arguments qui l’appuient :
D’abord, « ….(argument)…. ». §
Ensuite, « ….(argument)…. ». §
Enfin, « …. (argument)…. ». §
 
En second lieu, l’auteur annonce la deuxième thèse :[[i](deuxième thèse), (relevez la 2ère thèse  dans le texte  si elle est explicite, le cas échéant, on doit la reformuler).[/i] Voilà les arguments qui soutiennent la deuxième prise de position :
Premièrement, « ….(argument)…. ». §
Deuxièmement, « ….(argument)…. ». §
Troisièmement, « ….(argument)…. ». §
 

Conclusion01 : quand le texte comporte deux thèses et que l’auteur adopte l’une d’elles (prise de position claire).
En définitive, à la fin du texte,  l’auteur explicite son point de vue vis-à-vis de la problématique du texte. En effet, il adopte la prise de position  suivante : (réécrire de la thèse adoptée).
 


 

 

  Conclusion02 : quand le texte comporte deux thèses (plan dialectique) et que la position de l’auteur n’est pas explicite.
En définitive, certes, l’auteur évite de s’impliquer explicitement dans ce débat  mais il recoure à  un  autre moyen  pour énoncer sa position. Ce procédé  est  celui de l’effet de la dernière impression. Choisir de terminer son texte en étayant la 2 ème    prise de position n’est pas aléatoire.  Le lecteur, généralement, garde en mémoire la fin d’un texte lu. Ainsi, puis-je dire que l’auteur adopte la 2éme thèse.
 


 

Remarque : quand on vous demande de rédiger un compte rendu critique vous ajoutez cette conclusion.
Pour conclure, je peux dire que l’auteur use d’un  vocabulaire  facile, clair, et très accessible à la plupart des élèves bien qu’il y ait quelques mots difficiles tels que :(chercher des mots difficiles dans le texte....)
Quant  aux idées du texte,  elles sont  bien enchainées, en harmonie l’une avec l’autre. Je peine à y trouver des contradictions.
D’un point de vue du style, l’auteur choisit la simplicité quoiqu’il se verse dans une approche polémique. 
                        
 

(Thème), d’après : (nom de l’auteur), par : (nom de l’élève), (la date).  
 
 

 

 

 

 

 

Le texte injonctif (ou prescriptif) :(fiche 01) 
Type de texte dans lequel l'auteur donne des consignes, des ordres, des conseils, des indications... pour aider ou inciter le lecteur à faire (ou ne pas faire quelque chose)
 
 
 
Des exemples de textes injonctifs
-l’appel
- la recette de cuisine
- le mode d'emploi
- la règle du jeu
- les consignes en cas d'incendie
- la notice de montage
- les règlements ...

 
 
 
On remarquera :
-Texte parfois accompagné de schémas, de dessins ou de matériel (panneaux, affiches,...)
-Utilisation de phrases nominales
(Attention à la consommation des OGM !)
-Chronologie (ordre précis) dans le déroulement.

-Les phrases sont courtes, concises et précises (souvent des prop. indépendantes).
-Forme négative pour les interdictions.
-Emploi du SI.
-On y emploie souvent les verbes falloir et devoir (présent ou futur, forme affirmative ou négative)

-Anaphore : reprise d’un mot, d’une phrase ou d’une idée tout au long de l’appel.
 
 
 
Les temps de conjugaison employés
 
 
 
Temps utilisés 
Présent de l'impératif (Aidez vos proches ....)
ou infinitif (participer à cette campagne de solidarité...)


 
 
 

                    Le texte injonctif (ou prescriptif) :(fiche02)
faire agir 
TEXTE INJONCTIF     
EXEMPLES 
Modes d'emploi, recettes, publicités, propagandes
FORMES 
  Le langage est dominé par la fonction impressive (mode impératif :
injonctions, conseils, prières).
REGISTRES 
  • le registre injonctif se caractérise par une volonté de mobilisation du récepteur : impératifs ou infinitifs, apostrophes, interrogations oratoires qui suggèrent les réponses.
  • le registre injonctif peut s'allier au registre oratoire dans la volonté de mobilisation d'un auditoire (harangue, réquisitoire).
POSITION DU LECTEUR 
  Docilité ou esprit critique.

 



 

 
 
 
 
 
 
 
 
Révision générale : projet3 
 
 
Voilà quelques questions techniques que vous pourriez  rencontrer lors de votre épreuve de bac. 
 
 
 
 
1) : Quelle est la visée communicative de l’auteur (du texte) ?      Quelle est l’intention (but, objectif) de l’auteur d’après son texte ?
 Réponse :-Inciter le récepteur à faire quelque chose (à déterminer à partir du texte).
     
2) : Quel est le type du texte (document, discours) ? Justifiez votre réponse.
Réponse : Un texte exhortatif (injonctif, incitatif).
Justification :
A-L’intention de l’auteur d’après son texte.
B-Les temps verbaux (verbes modauxperformatifs et impératif).
 

3) : Questions sur les temps verbaux :
Pourquoi l’auteur utilise-t-il tel ou tel temps  dans son texte?
Réponses : A-verbes de modalité: a)-falloir : exprime la nécessité.
                                                                    b)-pouvoir : exprime la possibilité.
                                                        c)-devoir : exprime l’obligation.
                   B-Verbes performatifs : pour  lancer  l’appel.
                   C-Impératif : Selon la situation, il exprime : Un ordre ; Une exhortation,
                  Un conseil ; Une suggestion ; Une prière ; Une demande polie ;
                  Une interdiction (la défense).

4) :Est-ce que le texte (l’auteur) est objectif ou subjectif ?
Réponse :-Texte objectif (auteur objectif)= PAS de modalisateurs.
                 -Texte subjectif (auteur subjectif)= il y a des modalisateurs.
 

 

5) :Est-ce que l’auteur est impliqué (présent) dans son discours ?
Réponse :-Implication (présence) de  l’auteur= pronoms  et déterminants de la  1er personne + modalisateurs.
     -Non-implication (absence) de l’auteur= PAS de pronoms  et déterminants de la  1er personne + modalisateurs.
 

 

6) : les connecteurs logiques exprimant le but sont très usités.
 

 

7) : Analyse du texte : les parties: expositive, argumentative et exhortative.
 

Parties du texte 
contenu 
1) : Partie expositive: La situation négative (problème, constat négatif)
-l'auteur expose le constat négatif (le problème).
 

 

2) : Partie argumentative:
-(nécessité de changement) :
-L’auteur  présente des arguments pour convaincre le récepteur qu’il y  a vraiment un problème et que ce dernier  doit être résolu.
 

3) : Partie exhortative
-l’auteur incite le récepteur à faire une action  afin de résoudre le problème.
 


 

 
Compte rendu objectif et critique d’un texte appel (texte exhortatif)
 


 
 
 
 
Titre (le thème) 
 
(Nom de l’auteur) est l’auteur du texte intitulé (titre du texte). Il est extrait de :(la source). Il comporte (nombre de paragraphes) précédés par des alinéas. Le texte est de type exhortatif répondant à une stratégie, à la fois, argumentative et incitative. L’auteur, tout au long de son exposé à trois temps (exposition, argumentation et exhortation), traite du  problème du/de la/des (problème ou idée générale du texte).
 

D’abord, dans la partie expositive, l’écrivain, expose la situation négative qui l’a  poussé à s’indigner, et partant,  à adresser cet appel urgent aux lecteurs. Cette situation négative n’est autre que (le/la/les+problème).
 

Ensuite, dans la partie argumentative, l’écrivain tente de convaincre ses lecteurs de la nécessité du changement de ce statu quo. Ainsi, et  afin que son appel atteigne son objectif, l’écrivain utilise les arguments suivants :
Premièrement, « ….(argument)…. ». §
Deuxièmement, « ….(argument)…. ». §
Troisièmement, « ….(argument)…. ». §
 

 

Enfin, dans la partie exhortative, l’écrivain  incite ses lecteurs à + infinitif (…) pour résoudre le problème cité ci-dessus.
 

 

Remarque : quand on vous demande de rédiger un compte rendu critique vous ajoutez cette conclusion.
Pour conclure, je peux dire que l’auteur use d’un  vocabulaire  facile, clair, et très accessible à la plupart des élèves bien qu’il y ait quelques mots difficiles tels que :(chercher des mots difficiles dans le texte....).
Quant  aux idées du texte,  elles sont  bien enchainées, en harmonie l’une avec l’autre. Je peine à y trouver des contradictions.
D’un point de vue du style, l’auteur choisit la simplicité puisqu’il opte pour un  langage  dominé par la fonction impressive (mode impératif : injonctions, conseils, prières).
 

 

 

 

(Thème), d’après : (nom de l’auteur), par : (nom de l’élève), (la date). 
 


 

        
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous souhaite bonne chance au baccalauréat.
Votre enseignant de français.
 




Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: 06.09.13 19:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
AHMED
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2011
Messages: 65
Masculin
Point(s): 315

MessagePosté le: 09.09.13 13:18    Sujet du message: Eléments essentiels au baccalauréat

énorme travail cher ami mille fois merci
_________________
franchement, je n'ai jamais vu un forum assez riche et assez organisé comme ce forum. Merci, merci infiniment!


Revenir en haut
MSN
Noureddine
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 709
Masculin
Point(s): 1 913

MessagePosté le: 09.09.13 21:30    Sujet du message: Eléments essentiels au baccalauréat

Merci pour ce post REDA. J'espère que les collègues en tireront beaucoup de profit.  Okay
_________________
A cœur vaillant rien d'impossible.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:38    Sujet du message: Eléments essentiels au baccalauréat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Niveau 3 AS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
-- Theme by ShadyNeighbor - EQ graphic from www.freeclipart.nu/ --
Theme Converted for phpBB2.0.4 by phpBB2.deTraduction par : phpBB-fr.com