FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE  Index du Forum FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE
Forum interactif pour enseignants PES et élèves de lycée
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion




 La connaissance non partagée n'a pas vraiment son utilité. ( D. Desbiens) 
 "Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui."  Razz  "Le projet n'est pas une fin en soi, c'est un détour pour confronter les élèves à des obstacles et provoquer des situations d'apprentissage." Razz "L'enseignant novateur, en entreprenant une démarche de projet, accepte de : 1/ gérer la complexité et l'incertitude; Razz 2/ tenir compte des besoins et des intérêts des apprenants; Razz 3/ créer les conditions permettant l'exercice d'une pensée créatrice: le travail de groupe; Razz 4/ renoncer à la situation magistrale; Razz 5/ agir comme médiateur et non comme dispensateur de savoir." Razz "Selon B. S. Bloom,  3 moments d'évaluation : 1/ en amont du projet : évaluation diagnostique; Razz 2/ au cours du projet : évaluation formative; Razz 3/ en aval du projet : évaluation sommative." Razz
DEMANDE DES TEXTES récit de voyage classes 2as

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Niveau 2 AS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
na6er
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14.04.13 20:09    Sujet du message: DEMANDE DES TEXTES récit de voyage classes 2as

DEMANDE DES TEXTES récit de voyage pour préparer mon capes  classes 2as 

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14.04.13 20:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
adnane
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2012
Messages: 20
Masculin
Point(s): 222

MessagePosté le: 22.04.13 10:31    Sujet du message: DEMANDE DES TEXTES récit de voyage classes 2as

Taghit l’enchanteresse 
 Béchar. Direction sud-est. Taghit  apparait au détour d’un virage, se languissant au soleil d’hiver, nonchalante, superbe. Un  mirage ? Simplement une oasis, un piège presque, tant le calme qu’on y trouve est doux. Taghit l’enchanteresse lance son chant de sirène. Comment  ne pas l’entendre ?Entre le sable et les palmiers, c’est d’abord le Ksar, si fier qu’il semble narguer le visiteur en lui taisant son secret que seules ses maisons séculaires semblent connaître. Puis peut être un écho de ce secret venant de toutes ces montagnes d’un sable fin, ocre, chaud qui caressent  la vue, dépaysent le regard, impressionnent l’esprit. Un semblant de verdure qui traîne le long de la cité, offre à la ville le luxe d’ajouter à sa position géographique exceptionnelle une lignée de palmiers, grands , vieux, jeunes, verts, jaunis, courbés…
 Une rue principale. Au bout, l’hôtel  communal où toute la ville se retrouve. En face de l’hôtel, l’APC ; à gauche la poste, derrière la poste, un hammam. Quelques maisons, une ou deux épiceries, une boulangerie, un semblant de stade plein de sable, deux écoles, une mosquée. Et c’est à peu prés tout. Ah  oui ! Un « fast food » s’il vous plait …. « Ce qu’on aimerait bien avoir au plus tôt, c’est bien un centre artisanal- nous confie Mahdouda de l’UNFA, qui nous reçoit avec la traditionnelle hospitalité propre aux gens du sud : thé à la menthe, galette, dattes, «  car les femmes ici créent énormément de choses avec leurs mains, des paniers aux couvertures, en passant par toutes les sortes de tissage  possible. » précise-t-elle.
La boulangerie, elle, a révolutionné le coin. Comme pour mieux nous le faire  sentir, un petit bambin nous a abordés à l’entrée du ksar, nous faisant signe  de le suivre dans ce dédale de ruelles, seulement comparable à la casbah d’Alger, ou celle de Constantine avec ces  plafonds bas où il faut souvent se courber pour continuer sa marche. L’enfant nous a conduits vite, très vite, au pas de course vers l’endroit « secret » où sa mère s’appliquait à cuire le pain au four public, lieu où, à tour de rôle, toutes les femmes du village se succédaient. Dernier vestige du passé, le four public va donc disparaitre laissant la place à l’ère de la consommation rapide et modernisée.
 C’est cela Tahgit aussi. Le moderne qui côtoie l’ancien, le beau qui le dispute aux contraintes du tourisme moderne : bientôt, des restaurants, des salons de thé qui viendront s’aligner autour du ksar. Parce qu’enfin, après tout, et avec un peu plus d’animation, taghit…..sortirait de son sommeil. Ce ne serait que justice pour le tourisme et pour ce coin paradisiaque reflétant  la beauté, toute la beauté des paysages du sud algérien.
                 D’après Zoubir Ferroukhi et Akhela Sari . «  Algérie Actualité 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:07    Sujet du message: DEMANDE DES TEXTES récit de voyage classes 2as

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANÇAIS AU LYCÉE - ALGÉRIE Index du Forum -> THÉORIE - ACTIVITÉS D'APPRENTISSAGE - ÉVALUATION -> Niveau 2 AS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
-- Theme by ShadyNeighbor - EQ graphic from www.freeclipart.nu/ --
Theme Converted for phpBB2.0.4 by phpBB2.deTraduction par : phpBB-fr.com